Crédit immobilier : les taux au plus bas

Depuis fin 2010 et les taux de crédit immobilier records, les taux n’étaient pas descendu aussi bas ! Avec des taux fixes constatés à partir de 3,13% pour une durée de 15 ans, le retour du pouvoir d’achat va peut être permettre une accélération des transactions dans les semaines qui viennent.

Crédit immobilier : les taux au plus bas

Selon le baromètre de Meilleurstaux, les taux d’emprunts immobiliers sont passés sous la barre des 4% dans les 10 plus grandes villes françaises. Cette baisse est principalement due à la baisse du taux directeur de la banque centrale européenne. L’achat immobilier va pouvoir reprendre son souffle et il y a fort à parier pour que cela continue et que l’on égale le record historique des taux d’il y a 2 ans.

Mi-juillet, les taux sont les taux fixes constatés les plus intéressants sont :

  • Taux sur 15 ans : 3,13%
  • Taux sur 20 ans : 3,51%
  • Taux sur 25 ans : 3,65%

L’Ouest Parisien : le moment d’acheter

Avec des prix immobiliers dans les arrondissements ouest de Paris et dans les communes proches des Hauts-de-seine qui ont légèrement baissés depuis quelques mois, le moment est propice à l’achat.
En effet, cette baisse des taux va stabiliser les prix immobiliers des arrondissements parisien comme le 16eme ou le 17eme. Idem pour Neuilly-sur-Seine et Levallois-Perret ! Le “bouchon” de la demande immobilière qui s’est formé ses derniers mois va pouvoir exploser et laisser entrevoir une remonter des transactions d’ici fin 2012.

Articles en relation

Le granit de Bretagne, première pierre à protéger son appellation

Les indications géographiques ce n’est pas réservé aux fromages ou aux volailles. Depuis fin...

Lire la suite

Acheter un logement à deux, un engagement plus fort que le mariage?

Selon un sondage réalisé par le courtier Vousfinancer, près d’une personne interrogée sur...

Lire la suite

Benoît Hamon choisit le coworking pour son QG de campagne

EN IMAGES - Le candidat du PS pour l’élection présidentielle a opté pour des locaux de...

Lire la suite

Rejoindre la discussion