Mandat immobilierAu moment de vendre ou de louer son logement, être accompagné par un professionnel permet d’accélérer et d’optimiser la réussite de son projet. Mais afin de formaliser cette relation, quel mandat immobilier choisir ? Le mandat simple, exclusif, semi-exclusif ? Ouest Avenue vous apporte des éléments de réponses afin d’en savoir plus.

Mandat immobilier : les différences

Mandat de vente simple ou sans exclusivité

Ce mandat permet au client vendeur de vendre son bien directement à un particulier, mais également de signer plusieurs mandats avec des agences. Ce mandat présente comme avantages pour le vendeur de pouvoir vendre seul et d’assurer une large diffusion de son bien. A contrario, le bien sera diffusé partout avec une possibilité non négligeable de décourager les acquéreurs potentiels. L’agent immobilier est, par contre, en concurrence avec le vendeur et les confrères.

Mandat de vente Privilège ou semi exclusif

Ce mandat permet au vendeur de vendre son bien et de donner mandat à une seule agence. Le vendeur peut vendre seul, mais a un contact privilégié avec une seule agence, ce qui ne dévalorise pas le bien.

Mandat de vente exclusif

Ce mandat interdit au propriétaire de négocier avec un particulier et donne l’exclusivité à une agence. L’agent immobilier est investi d’une obligation de satisfaire son client (relation de confiance). Le bien a 9 chances sur 10 d’être vendu rapidement.

Le mandat de recherche

Le client à la recherche d’un bien peut confier un mandat à l’agent immobilier en lui donnant mission de trouver un bien correspondant à son besoin.

La délégation de mandat

L’agent immobilier peut déléguer un mandat à un confrère afin de commercialiser d’une façon optimale le bien. Cette pratique est régie par le Code civil (article 1994). l’accord du propriétaire n’est pas requis, il devra simplement l’informer.
Dans ce cas, l’agent immobilier détenteur du mandat sera responsable de ses confrères. ll est judicieux de prévoir dans le mandat la faculté de substitution du mandat à un tiers. Ce type de mandat ne fait pas l’objet d’une inscription sur le registre des mandats puisqu’il n’est pas soumis à la loi Hoguet.
Le délégataire devra annexer une copie du mandat à Ia lettre de délégation.

Le mandat de gestion locative

Le propriétaire bailleur confie à un mandataire le soin de gérer son ou ses biens à sa place. Le mandat va fixer l’étendue de Ia mission.

Le mandat de location

Le propriétaire bailleur confie à un mandataire la mission de recherche d’un locataire, l’établissement du bail et la rédaction de l’état des lieux.

Le mandat de syndic

Le syndicat des copropriétaires confie à un administrateur de biens (syndic) Ia gestion d’un immeuble en copropriété, c’est-à-dire la gestion, l’administration et l’entretien de l’immeuble.

Articles Similaires

Tout savoir sur les frais de notaire

A la charge unique de l’acquéreur dans 99% des cas, les frais de notaire constituent une part...

continuer la lecture

Vente immobilière : les documents à transmettre au notaire

En France, toute transaction immobilière doit être effectuée par l’intermédiaire d’un...

continuer la lecture

Achat immobilier, mariage, pacs… Les notaires répondent à vos questions sur le couple

FACEBOOK LIVE - Ce mardi à l’occasion de la Saint-Valentin, les Notaires de France organisent,...

continuer la lecture