COVID-19 | Ouest Avenue s’engage pour votre sécurité : gestes barrières, visites virtuelles ou physiques sécurisées, signatures électroniques...

Le père, décédé, avait construit sans autorisation

En 2005, une société est condamnée à démolir des hangars, sur un terrain dont elle se croyait propriétaire, mais qui appartient à la SNCF. Elle poursuit les héritiers de celui qui a, en 1971, construit les hangars. Ils disent n’avoir jamais rien su des manœuvres de leur père.

Lire la suite sur lemonde.fr

Rejoignez la discussion

Compare listings

Comparer