Difficile de poursuivre un président de conseil syndical, même incompétent

Il a beau être mauvais, négligent ou multiplier les erreurs, le président du conseil syndical d’un immeuble ne peut être attaqué en justice par les copropriétaires. Le seul motif recevable, c’est la «faute lourde» lorsqu’il y a une «collusion frauduleuse». Lire la suite sur le figaro.fr

Articles en relation

Voici les adresses les moins chères pour se loger près des meilleurs lycées

INFOGRAPHIES - Le Figaro dévoile en exclusivité, avec le site d’estimation immobilière...

Lire la suite

Construites hors permis, deux villas corses pourraient être démolies

La Cour de cassation a déjugé la Cour d’appel de Bastia qui avait condamné un homme...

Lire la suite

Les loyers flambent pour la location de bureaux à Paris

INFOGRAPHIES - Les loyers des bureaux ont grimpé de 6,6% en moyenne sur un an pour s’établir à...

Lire la suite