Supermétro : La Société du Grand Paris pourrait acheter votre sous-sol

Qui aurait pu penser que votre sous-sol pouvait rapporter de l’argent ? Dès 2015, la Société du Grand Paris lancera les travaux de son super métro rassemblant toute la petite couronne et procède actuellement au rachat de nombreuses parcelles souterraines auprès de particuliers. Lumière sur un grand projet qui peut rapporter un petit pécule.

La Société du Grand Paris rachète vos tréfonds.

Si le projet a été l’objet de nombreux débat, il est désormais acté : la Société du Grand Paris va lancer les travaux de son métro Grand Paris Express dès 2015. Mais pour préparer la construction de ces 33 kilomètres de ligne, la SGP procède depuis le 30 octobre 2012 au rachat de près de 6000 parcelles souterraines. Rachat ? Oui. Car si un propriétaire possède la surface d’un terrain, il possède également les tréfonds, soit jusqu’au centre de la terre ! Depuis plus d’un an donc, la Société du Grand Paris rachète toutes les parcelles en surface se trouvant sur le tracé du Grand Paris. Et c’est courant 2014 que les premières enquêtes sur les tréfonds seront lancées.

Supermetro

Un rachat à quelques centaines d’euros.

Les propriétaires ou les copropriétés concernées sont contactés par courrier de cette proposition de rachat. Mais pour ceux qui flairent déjà la belle affaire, la désillusion n’est pas loin : la Société du Grand Paris se base sur les barèmes de France Domaine. De plus, les tarifs d’une parcelle souterraine sont variables : en dessous de 3,50 mètre du sol, le tarif baisse progressivement. Selon Benoît Labat, directeur de la valorisation du patrimoine de la Société du Grand Paris, « les rachats de parcelles tourneront entre 200 et 300 euros. »

Craintes de nuisances et expropriations.

Le passage du Grand Paris Express sous son terrain peut semer le doute : vibrations, nuisances sonores, effondrements… Mais Benoît Labat entend rassurer les concernés : « Il ne faut pas confondre le métro parisien et le Grand Paris Express. Si la voûte du métro parisien n’est qu’à deux mètres de profondeur, celle du Supermétro sera au minimum située à 15 mètres sous la surface ».
Y aura t’il des recours pour les propriétaires refusant ce rachat ? Négatif. Disposant d’une déclaration d’utilité publique, la Société du Grand Paris pourra procéder à l’expropriation et donc à un rachat moins intéressant.

Mais pour la majorité des propriétaires, cette contribution financière arrive souvent comme une bonne surprise !

Articles en relation

Benoît Hamon choisit le coworking pour son QG de campagne

EN IMAGES - Le candidat du PS pour l’élection présidentielle a opté pour des locaux de...

Lire la suite

Achat immobilier, mariage, pacs… Les notaires répondent à vos questions sur le couple

FACEBOOK LIVE - Ce mardi à l’occasion de la Saint-Valentin, les Notaires de France organisent,...

Lire la suite

Le granit de Bretagne, première pierre à protéger son appellation

Les indications géographiques ce n’est pas réservé aux fromages ou aux volailles. Depuis fin...

Lire la suite

Rejoindre la discussion