Les Immeubles Parisiens

Les Immeubles Parisiens

Les immeubles parisiens et des communes proches des Hauts-de-Seine ont tous leurs caractéristiques (Haussmaniens, Briques, bétons etc …). Quelles sont les différents types d’immeubles ? Ouest Avenue vous apporte un début d’éclairage sur les époques et matériaux de construction des immeubles parisiens.

Les différents types d’immeubles parisiens

 

paris immobilier1. Les immeubles Haussmaniens – 1853 à 1920

Ces immeubles sont nommés ainsi car ils sont issus des grands travaux d’améliorations de la ville de Paris réalisés par le baron Haussmann de 1853 à 1870. Ce n’est pas le baron lui même qui les a construit, mais les bouleversements urbains comme les grands boulevards, les égouts ou encore l’adduction d’eau qui ont eu pour conséquence leur apparition. La majeure partie des immeubles parisiens du style “Haussmann” ont d’ailleurs été construit entre 1870 et 1920, soit après le départ du baron de la préfecture.

Les principales caractéristiques de ces immeubles sont :

  • la pierre de taille en façade, issue des carrières parisiennes. Ce sont des blocs de pierres dont tous les bords sont taillés de façon plane.
  • des “refends” aux rez-de-chaussé et premier étage (les pierres sont striées horizontalement).
  • le balcon en pierre ou fer forgé du deuxième étage (niveau “noble” car plus accessible sans ascenseur) et souvent du cinquième.
  • la hauteur des immeubles limitée de façon proportionnelle à la largeur de la voie, ce qui donne une impression d’homogénéité aux rues construites d’immeubles “Haussmanniens”.

On retrouve généralement dans ces immeubles, parquets, moulures, cheminées et hauteurs importantes sous plafonds, ce qui leur confère un charme propre à ces typiques immeubles parisiens.

façade d'immeuble2. Les immeuble en pierres et en briques

Afin de construire de beaux immeubles parisiens avec un coût un peu moins élevé, le mélange de la pierre de taille et de la brique a fait son apparition. Ces immeubles ont à peu près les mêmes caractéristiques que les Haussmanniens avec des refends aux deux premiers niveaux et des balcons aux deuxième et cinquième étages. La qualité intérieure est également soignées avec moulures, cheminées et belles hauteurs sous plafond.

3. Les immeubles en pierre de Paris

La pierre de Paris est également issue des blocs calcaires des sous-sols parisiens. Elle correspond à une moins bonne qualité de pierre que la pierre de taille. Elle n’a d’ailleurs pas fait l’objet de la même attention lors de sa taille. En général, les immeubles en pierre de Paris sont recouverts d’un enduit ou d’un ciment qui est peint. Il n’est pas évident de les reconnaître et il faut souvent fonctionner par élimination. S’ils ne sont pas en Pierre de taille ou en briques et qu’ils sont recouverts d’un ciment peint, construits avant la seconde guerre mondiale, alors, ils sont en pierre de Paris.

4. Les immeubles en briques

A partir du milieu du 19eme siècle, la brique fait son apparition car elle a plusieurs avantages. Elle est moins onéreuse que la pierre de taille, mais elle nécessite également moins d’entretien. En effet, les immeubles en briques sont souvent recouverts d’enduits ou de peintures. A la suite de la crise de 1929, l’utilisation de la brique se généralise et c’est pour cela que les immeubles des années 30 sont très souvent complètement construits en briques. Bien que globalement de moins bonne facture, certains édifices en briques sont majestueux et présentent toutes les qualités des meilleurs immeubles parisiens, la place des Vosges en étant un exemple parfait.

5. Les immeubles en béton – de 1950 à nos jours

Après la seconde guerre mondiale, le matériau de construction principal des immeubles parisiens est le béton. Tout d’abord le béton armé, puis le béton précontraint et enfin le béton à Hautes performances. Les façades sont alors soient crépies, peintes ou bien recouvertes de pierres agrafées. Les terrasses et balcons décrochés des façades font leur apparition. A partir des années 80 et 90, l’isolation phonique et thermique des habitations évoluent grandement et permettent d’apporter un confort que l’on ne connaissait pas auparavant.

***

Articles en relation

Bois-Colombes : la ville-village qui a préservé son cachet

Surnommée Bois-Co par les intimes, reconnaissable par son historique hôtel de ville surplombé...

Lire la suite

Asnières-sur-Seine, une ville en plein renouveau

Asnières, immortalisée par de prestigieux peintres tels que Van Gogh ou Seurat, connait...

Lire la suite

Clichy : un avenir prometteur

Clichy, dont le nom remonte aux origines Gallo-Romaine (« Clipiac »), a véritablement évolué...

Lire la suite