Allègement de la fiscalité immobilière en 2013 ?

Fiscalité immobilièreQue l’on soit propriétaire ou locataire, nous devons nous soumettre à la fiscalité immobilière en vigueur en 2012. Mais quelle est-elle la différence entre la fiscalité d’un propriétaire d’une résidence principale ou d’une résidence secondaire ? Qu’est-ce qui va changer en 2013 ? Ouest Avenue vous propose de vous apporter quelques éléments de réponses.

Rappel de la fiscalité immobilière en 2012

Les contribuables sont soumis à différents impôts et taxes au titre de leurs résidences et selon qu’ils soient propriétaires ou Locataires.
Le locataire paiera la taxe d’habitation qui est due pour tout occupant d’un logement au 1er janvier de l’année, la taxe d’ordures ménagères au prorata de son occupation des lieux ainsi que la taxe de balayage le cas échéant.
Les impôts et crédits d’impôts dus par les propriétaires seront détaillés ci-dessous.

La résidence principale

ISF : est soumis à l’lSF tout contribuable ayant un patrimoine supérieur à 1 300 000 €€.
La taxe d’habitation et la taxe foncière (impôts locaux) : la taxe d’habitation est due par I’occupant au 1er janvier, la taxe foncière est due par tous les propriétaires au 1er janvier pour l’année entière (elle intègre la taxe d’enlèvement des ordures ménagères qui est récupérable auprès du locataire le cas échéant).

La résidence secondaire

Les impôts locaux sont également dus pour la résidence secondaire.
Taxe sur les plus-values: il s’agit d’imposer la différence entre le prix de vente et le prix d’achat. Elle s’applique à toutes les cessions à titre onéreux. Le notaire prélèvera le montant de l’impôt sur le prix de vente pour verser directement la somme au Trésor public. Sont exonérés l’habitation principale et le bien détenu depuis plus de 30 ans. Le taux d’imposition est de 19% au titre de l’impôt sur le revenu et de 15,5% au titre des prélèvements sociaux, soit 34,5% au total.
La plus-value bénéficie d’abattements, 2% par année de détention entre la 6ème et la 6ème année, 4 % de la 17ème à la 24ème année et 8% au-delà (pour plus de précisions, voir le tableau en bas de page).

Vers un allègement de la fiscalité immobilière en 2013 ?

A partir du 1er janvier 2013, la fiscalité immobilière devrait être allégée. Le gouvernement veut en effet mettre en place un abattement supplémentaire de 20% sur les plus-values immobilières.
« Cette mesure exceptionnelle sera maintenue durant un an, afin d’inciter les propriétaires à se séparer plus facilement de leurs biens immobiliers » confirme-t-on au sein du cabinet ministériel de Cécile Duflot.
Concrètement, un bien immobilier vendu au bout de 6 ans bénéficierait d’un abattement de 22% au lieu de 2% actuellement.

Tableau des abattements en fonction du nombre d’années de détention :

Moins de 6 ans 0%
Entre 6 et 7 ans 2%
Entre 7 et 8 ans 4%
Entre 8 et 9 ans 6%
Entre 9 et 10 ans 8%
Entre 10 et 11 ans 10%
Entre 11 et 12 ans 12%
Entre 12 et 13 ans 14%
Entre 13 et 14 ans 16%
Entre 14 et 15 ans 18%
Entre 15 et 16 ans 20%
Entre 16 et 17 ans 22%
Entre 17 et 18 ans 24%
Entre 18 et 19 ans 28%
Entre 19 et 20 ans 32%
Entre 20 et 21 ans 36%
Entre 21 et 22 ans 40%
Entre 22 et 23 ans 44%
Entre 23 et 24 ans 48%
Entre 24 et 25 ans 52%
Entre 25 et 26 ans 60%
Entre 26 et 27 ans 68%
Entre 27 et 28 ans 76%
Entre 28 et 29 ans 84%
Entre 29 et 30 ans 92%
Plus de 30 ans 100%

Articles en relation

Le granit de Bretagne, première pierre à protéger son appellation

Les indications géographiques ce n’est pas réservé aux fromages ou aux volailles. Depuis fin...

Lire la suite

Acheter un logement à deux, un engagement plus fort que le mariage?

Selon un sondage réalisé par le courtier Vousfinancer, près d’une personne interrogée sur...

Lire la suite

Benoît Hamon choisit le coworking pour son QG de campagne

EN IMAGES - Le candidat du PS pour l’élection présidentielle a opté pour des locaux de...

Lire la suite

Rejoindre la discussion