Asnières-sur-Seine, une ville en plein renouveau

Asnières-sur-Seine, une ville en plein renouveau
Asnières, immortalisée par de prestigieux peintres tels que Van Gogh ou Seurat, connait aujourd’hui de profonds changements pour satisfaire une population dynamique et exigeante. En témoignent les récentes démolitions d’immeubles vétustes au profit de projets urbains modernes ou l’arrivée de la charmante guinguette « Rosa Bonheur » sur les quais de Seine.

 

Asnières : l’adaptation permanente aux besoins d’aujourd’hui.

 

Les jardins partagés fleurissent à Asnières tout comme les parcs et les squares, au nombre de dix-neuf. La rose d’Asnières, d’un élégant rouge orangé, et les 2 600 rosiers répartis sur la commune expliquent aisément le label « 2 fleurs ».
La démocratie locale s’exprime dans les cinq conseils consultatifs de quartier et les maisons de proximité.

 

La famille à Asnières-sur-Seine.

 

Les récentes ouvertures de crèches, permettent d’accueillir jusqu’à 900 petits dans vingt-quatre établissements. Vingt-trois écoles maternelles et dix-neuf écoles élémentaires accueillent les enfants. Quant aux adolescents, ils étudient dans les six collèges et les quatre lycées . Un dispositif relais vient en aide aux collégiens en difficulté. Les activités extra et périscolaires sont diverses (séjours, mini-séjours…)
Pour les séniors : un service dédié aux activités et aux sorties s’est associé au CLIC pour créer le « forum giga sénior ». Des ateliers mémoire, des navettes sur rendez-vous, une aide à domicile et même une chorale complètent le soutien aux ainés.
La sécurité de tous est renforcée par de nouveaux investissements matériels et humains.

 

La culture et les loisirs à Asnières-sur-Seine.

 

Asnières recense plus de 600 associations dans des domaines aussi diversifiés que le sport, la culture ou l’entraide. La saison culturelle y est riche. Trois médiathèques, deux théâtres et un conservatoire répondent aux besoins artistiques et ludiques des Asniérois. Les deux centres socio-culturels, eux, proposent des ateliers et des échanges autour d’activités variées. Enfin, un studio d’enregistrement permet aux plus créatifs de s’épanouir. Quant au Château du XVIII e siècle, il ouvre ses portes gratuitement le premier dimanche du mois.
Pour les sportifs, la patinoire olympique, la piscine, le skatepark et le boulodrome s’associent aux deux clubs de tennis et au stand de tir pour offrir un vaste choix d’activités. Les six stades, le centre sportif et le complexe multisport s’adressent aux athlètes de tous les âges, l’association « Handisport Plus » aux personnes en situation de handicap.
Si Asnières adapte ses infrastructures à l’évolution des besoins, elle modernise aussi son cadre urbain pour accompagner les changements économiques.

 

Asnières : un pôle économique attractif.

 

Le développement économique à Asnières-sur-Seine.

 

Asnières accueille de grands noms comme Procter & Gamble auxquels se sont récemment joints Pixmania et de nombreuses start up. Les quais de Seine se préparent à recevoir d’importantes entreprises du tertiaire. Le « Quartier Seine-Est » se reconvertit pour livrer 85.000 m² de bureaux en plus des logements et commerces. Un programme spécifique encourage l’implantation de grandes entreprises sur la commune.
Pour ce qui est du commerce de proximité, six marchés dont deux nocturnes s’ajoutent aux boutiques et magasins : le réaménagement de la rue des Bourguignons et de la place des Victoires fait partie du plan de modernisation de la ville. Au total, c’est plus de 3 700 entreprises (PME, commerces) et plus de 22 700 emplois salariés qui constituent le tissu économique d’Asnières.

 

Les transports à Asnières

 

Paris et la Défense sont accessibles en moins de 10 minutes, par le train comme par le RER ou le métro (ligne 13). Les bus traversent la ville et la relient aux communes voisines. Le prolongement du tramway T1 apportera davantage de fluidité tout comme le Grand Paris Express qui traversera Asnières. La circulation douce est également favorisée avec la création de pistes cyclables et la généralisation de zones 30.

Articles en relation

Bois-Colombes : la ville-village qui a préservé son cachet

Surnommée Bois-Co par les intimes, reconnaissable par son historique hôtel de ville surplombé...

Lire la suite

Clichy : un avenir prometteur

Clichy, dont le nom remonte aux origines Gallo-Romaine (« Clipiac »), a véritablement évolué...

Lire la suite

Colombes : une ville à fort potentiel

A quelques minutes de Paris, longée par la Seine, Colombes est une ville en plein essor....

Lire la suite