COVID-19 | Ouest Avenue s’engage pour votre sécurité : gestes barrières, visites virtuelles ou physiques sécurisées, signatures électroniques...

Un promoteur va devoir payer 5,4 millions pour avoir effacé des graffitis

Le site avait été mis à disposition des tagueurs par un promoteur pendant plus de 20 ans. Mais en 2013, il a tout fait effacer sans préavis pour transformer les lieux. La justice ordonne désormais l’indemnisation de 21 artistes pour un montant record. Lire la suite sur le figaro.fr

Rejoignez la discussion

Compare listings

Comparer