Si le fisc propose de «rectifier» la valeur d’un bien, il n’y a pas de fraude

Si le fisc fait une «demande de rectification» pour une valorisation jugée trop faible, il ne peut laisser entendre que le contribuable est de mauvaise foi. Sinon, il doit lancer une procédure de fraude. Lire la suite sur le figaro.fr

Articles Similaires

Des bailleurs sociaux reportent le paiement des loyers de leurs HLM

Le mouvement HLM estime cependant que la plupart des locataires ne devraient pas connaître de...

continuer la lecture

Rénovation énergétique: les aides prolongées à cause du coronavirus

Deux arrêtés récents prolongent les offres destinées aux travaux d’isolation et de changement...

continuer la lecture

Coronavirus: les syndics redoutent un embouteillage en juin pour leurs AG

La prolongation des mandats de syndic concerne ceux qui expirent entre le 12 mars et le 23 juin...

continuer la lecture