Sale temps pour les maisons de vacances

Un coût élevé pour un usage somme toute limité et de nouvelles façons de consommer détournent les Français des résidences secondaires. Conséquence, les prix baissent, comme le montre une étude des notaires de Bretagne, publiée le 31 mars.

Lire la suite sur lemonde.fr

Articles en relation

Le granit de Bretagne, première pierre à protéger son appellation

Les indications géographiques ce n’est pas réservé aux fromages ou aux volailles. Depuis fin...

Lire la suite

Acheter un logement à deux, un engagement plus fort que le mariage?

Selon un sondage réalisé par le courtier Vousfinancer, près d’une personne interrogée sur...

Lire la suite

Benoît Hamon choisit le coworking pour son QG de campagne

EN IMAGES - Le candidat du PS pour l’élection présidentielle a opté pour des locaux de...

Lire la suite

Rejoindre la discussion