Immobilier : le bon moment pour acheter ?

Si tous les compteurs sont dans le rouge en ce début d’année 2014, il semblerait que le marché de l’immobilier, lui, soit au beau fixe. Une embellie due notamment à la baisse des prix au mètre carré et de taux d’intérêt historiquement bas. Selon les professionnels de l’immobilier, ce premier semestre 2014 serait le meilleur moment pour investir.

La baisse des prix au mètre carré

Dans un contexte de crise économique, les Français sont frileux et préfèrent reporter leurs projets immobiliers. Logique.

Pourtant, il semblerait que ce début 2014 soit le meilleur moment pour acheter. Un récent constat des Notaires de Paris et d’Île-de-France dévoilait une hausse des transactions de vente fin 2013 de 21%. Une preuve que le marché de l’immobilier ne s’est pas effondré. Mieux, il connaît actuellement une embellie.

Dans un communiqué de fin janvier 2014, le courtier en crédit Empruntis tente de convaincre les plus hésitants en décrivant ce début d’année comme propice à l’achat d’un bien immobilier. Paris, Rennes, Toulouse, Le Havre, Saint-Etienne, Nîmes, Marseille, Montpellier, Bordeaux, Grenoble ou Lyon… De nombreuses grandes villes voient leur prix au mètre carré chuter jusqu’à 7% voire 10% à Marseille. Avec l’arrivée du printemps, les belles affaires vont donc fleurir partout en France !

Signature immobilier

Des taux de crédit historiquement bas

Dans une récente interview, Jean-François Buet, président de la Fédération nationale de l’Immobilier (FNAIM) confie que les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont atteint un niveau historiquement bas ces derniers mois. Seul hic : cette situation ne devrait pas durer. En effet, la majorité des professionnels de l’immobilier prévoient une remontée des taux de crédit en 2014, de 0,5 à 1%. Une hausse qui ferait perdre tous les avantages d’une baisse des prix au mètre carré. Exemple : empruntez aujourd’hui 145 000 euros à un taux de 3,5% sur 20 ans vous coûtera 58 800 euros en intérêts. Une simple hausse du taux à 4% verra votre crédit vous coûter 66 000 euros soit une perte totale des avantages acquis par la baisse des prix.

En résumé : baisse prix au mètre carré et taux d’intérêt au plus bas sont le cocktail parfait d’un achat immobilier. Certes, la conjoncture actuelle et le climat économique morose n’incitent pas à investir et à s’endetter sur le long terme. Mais pour tous les frileux… n’attendez pas !

Articles en relation

Acheter un logement à deux, un engagement plus fort que le mariage?

Selon un sondage réalisé par le courtier Vousfinancer, près d’une personne interrogée sur...

Lire la suite

Benoît Hamon choisit le coworking pour son QG de campagne

EN IMAGES - Le candidat du PS pour l’élection présidentielle a opté pour des locaux de...

Lire la suite

Achat immobilier, mariage, pacs… Les notaires répondent à vos questions sur le couple

FACEBOOK LIVE - Ce mardi à l’occasion de la Saint-Valentin, les Notaires de France organisent,...

Lire la suite

Rejoindre la discussion