Immobilier : 2014, une année de maintien ?

Malgré des chiffres favorables pour l’immobilier au 4e trimestre 2013, les Notaires de Paris-Ile de France restent sceptiques sur une possible reprise de l’immobilier en 2014 et préfèrent nuancer les bons résultats de ce début d’année.

Une année 2014 moins favorable.

Hausse des transactions, baisse des prix au mètre carré, des taux de crédits historiquement bas… Le marché de l’immobilier semble être reparti en 2014 ! Pour preuve, au 4e trimestre 2013, ce sont 36 700 ventes qui ont été conclues dans l’ancien soit une hausse de 29% par rapport à l’année précédente. 2014 devrait alors être un bon cru pour le marché de l’immobilier. Sauf que… Dans une étude publiée fin février, les Notaires de Paris-Île de France minimisent ces résultats et doutent d’une réelle reprise en 2014. Leur étude s’appuie sur les ventes totales de logements en 2013, leur taux restant inférieur de 10% par rapport aux transactions enregistrées cette dernière décennie. En comparaison à la période faste de l’immobilier, entre 1999 et 2007, le nombre de transactions enregistrées reste inférieur à 16%.

Maintien prix

Un climat non propice à la reprise.

Pourtant, les prix semblent avoir reculé en un an en Île de France, notamment dans l’ancien où les prix des appartements ont baissé de 1,9% pour les appartements et 1,2% pour les maisons au 4e trimestre 2013. Même le prix au mètre carré dans la capitale a connu une baisse de 1,6% en un an, s’affichant aujourd’hui à 8140 euros.
Cependant, la conjoncture actuelle et le contexte de crise économique laissent les Notaires de Paris-Île de France sceptiques : « Les éléments dont nous disposons laissent entrevoir un début d’année 2014 morose, incitant à une prévision prudente sur un marché sans réelle ligne directrice».
Car si les taux de crédits ont atteint à un taux historiquement bas depuis 1945, pour ces professionnels de l’immobilier les prix peinent à baisser concrètement et les potentiels acquéreurs Franciliens restent frileux. Ces deux facteurs combinés pourraient influer sur le marché entrainant cette conclusion des Notaires de Paris-Île de France : il ne faut pas attendre une franche amélioration même si le contexte actuel n’entraînera pas de dégradation. 2014 sera donc l’année du maintien.

Articles en relation

Achat immobilier, mariage, pacs… Les notaires répondent à vos questions sur le couple

FACEBOOK LIVE - Ce mardi à l’occasion de la Saint-Valentin, les Notaires de France organisent,...

Lire la suite

Le granit de Bretagne, première pierre à protéger son appellation

Les indications géographiques ce n’est pas réservé aux fromages ou aux volailles. Depuis fin...

Lire la suite

Acheter un logement à deux, un engagement plus fort que le mariage?

Selon un sondage réalisé par le courtier Vousfinancer, près d’une personne interrogée sur...

Lire la suite

Rejoindre la discussion