Crédit immobilier : Les primo-accédants ont la côte

Souvent considérés comme les exclus du marché immobilier, les primo-accédants seraient en réalité les nouveaux chouchous des banques, bénéficiant des taux d’intérêts les plus bas et de nombreux avantages les incitant à emprunter.

Qu’est-ce que qu’un primo-accédant ?

Désignant une personne ou un couple qui n’est pas propriétaire de son logement mais qui souhaite le devenir, le primo-accédant est un profil aujourd’hui courtisé par les banques. Cette tendance est notamment très forte s’agissant des jeunes faisant leur entrée sur le marché du travail. Une cible aux revenus modestes certes, mais à très fort potentiel qui, selon le baromètre VousFinancer.com daté fin mars, séduit l’ensemble des acteurs du monde de la banque, conscient des bénéfices qu’ils peuvent en tirer sur le long terme.

primo-accedants

Les attraits du primo-accédant pour les banques

Fortes du constat de la chute de la demande de prêts, les banques cherchent à séduire les primo-accédants, segment de population qui se montre, de manière générale, plutôt frileux face à l’emprunt. Certains spécialistes du secteur estiment d’ailleurs à 100 000 le déficit de financements immobiliers contractés auprès d’organismes financiers en 2013. Un chiffre imputable, selon eux, au mutisme des primo-accédants, puisque, sur l’ensemble de l’année 2013, ces derniers n’ont constitué que 40% des investissements immobiliers, contre 60% lors d’une année considérée comme faste par les banques.

Afin d’inverser cette tendance, les primo-accédants de moins de 35 ans bénéficient le plus souvent des conditions d’emprunt les plus avantageuses : selon le site VousFinancer.com, ils bénéficient de prêts sans apport ou courant sur trente ans, coups de pouces allant de 10 000 à 20 000 euros à des taux compris entre 0 et 2%… Une nouvelle cible choyée !

Mais ce traitement de faveur n’est pas sans arrière pensée. Car bien souvent, c’est lorsqu’elles proposent un prêt immobilier que les banques parviennent à accroître leur portefeuille de clientèle. Et séduire un primo-accédant est ainsi devenu pour une banque le moyen le plus sûr de le fidéliser et lui proposer, à terme plus ou moins long, de nouveaux prêts ou placements financiers. Un pari sur l’avenir qui peut leur rapporter gros !

Articles en relation

Le granit de Bretagne, première pierre à protéger son appellation

Les indications géographiques ce n’est pas réservé aux fromages ou aux volailles. Depuis fin...

Lire la suite

Acheter un logement à deux, un engagement plus fort que le mariage?

Selon un sondage réalisé par le courtier Vousfinancer, près d’une personne interrogée sur...

Lire la suite

Benoît Hamon choisit le coworking pour son QG de campagne

EN IMAGES - Le candidat du PS pour l’élection présidentielle a opté pour des locaux de...

Lire la suite

Rejoindre la discussion